QUE FAUT-IL FAIRE QUAND LE VENT SE DECHAÎNE CONTRE TOI?

QUE FAUT-IL FAIRE QUAND LE VENT SE DECHAINE CONTRE TOI? (AUDIO SERMON)

CHRIST THE ROCK CONGREGATION

SUNDAY JUNE  27TH 2021

SERMON PAR PR JEAN C JEAN-BAPTISTE

QUE FAUT-IL FAIRE QUAND LE VENT SE DECHAÎNE

WHAT CAN WE DO WHEN THE WIND IS RAGING

LECTURE : Marc 6 : 45-52

Mr 6:45 ¶ Aussitôt après, il obligea ses disciples à monter dans la barque et à passer avant lui de l’autre côté, vers Bethsaïda, pendant que lui-même renverrait la foule.

 46 Quand il l’eut renvoyée, il s’en alla sur la montagne, pour prier.

 47 Le soir étant venu, la barque était au milieu de la mer, et Jésus était seul à terre.

 48 Il vit qu’ils avaient beaucoup de peine à ramer; car le vent leur était contraire. A la quatrième veille de la nuit environ, il alla vers eux, marchant sur la mer, et il voulait les dépasser.

 49 Quand ils le virent marcher sur la mer, ils crurent que c’était un fantôme, et ils poussèrent des cris;

 50 car ils le voyaient tous, et ils étaient troublés. Aussitôt Jésus leur parla, et leur dit: Rassurez-vous, c’est moi, n’ayez pas peur!

 51 Puis il monta vers eux dans la barque, et le vent cessa. Ils furent en eux-mêmes tout stupéfaits et remplis d’étonnement;

 52 car ils n’avaient pas compris le miracle des pains, parce que leur coeur était endurci.

INTRODUTION –

  • Dans la vie il ya bien des impondérables, unexpected matters, beaucoup de choses auxquelles on ne s’y attendait pas.
  • We ought to make provision for though times ahead.
  • Whether we like it or not, someday we are going to navigate in rough waters, facing some strong winds, rising tides and above all raging seas.
  • Permettez-vous à la peur de vous consumer ou à la foi de vous guider?
  • Gin yon nhom si ouap mache avek li ou pa benzoin pè. Nom li se jezi.
  • Lè ou pa konnin ak ki moun ouap mache sa fè nimpot van ki souffle fè kè ou kase ; ninpot fey boi ki souke fè nou kraze rak.
  • Le manque de foi produit des chrétiens fainéants dont les reins ne sont pas solides et qui ont peur de la chaleur.

DEVELOPMENT

Marc 6 :45 nous dit :” AUSSITOT APRES JESUS OBLIGEA SES DISCIPLES A MONTER DANS LA BARQUE ET A PASSER AVANT LUI DE L’AUTRE COTE, VERS BETHSAIDA, PENDANT QU’IL RENVERRAIT LA FOULE. 

  • Les mots qui nous intéressent dans ce verset, ce sont les mots :” AUSSITOT APRÈS.”
  • Ces mots éveillent notre curiosité et nous invitent à nous reporter à ce qui s’était passé avant que Jésus avait donné l’ordre aux disciples de gagner la barque et mettre le cap sur BETHSAIDA.
  • En lisant Marc 6 : 32-44 nous voyons que Jésus venait d’accomplir un miracle extraordinaire, de rassasier dans un lieu désert cinq milles hommes sans compter les femmes et les enfants avec cinq pains et deux poissons.
  • Les disciples, avaient-ils compris le sens et la portée de ce qui venait de se passer?
  • S’ils avaient compris, ils auraient découvert: That Jesus the man they are walking is highly and powerfully capable to accomplish great things and also cares.
  • Ils avaient appris une leçon qui pouvait les aider à passer le test qui les attendait quelques heures plus tard sur la mer.
  • Mais hélas ! ils n’avaient pas compris ni la puissance, ni l’amour profond, ni la divinité de Jésus.
  • Quand Dieu cherche à nous enseigner à travers les événements de la vie tant que nous ne cherchons pas à comprendre et appliquer ce qu’il nous enseigne, nous sommes destinés à échouer face aux épreuves qui nous attendent.
  • S’ils avaient compris que le Seigneur de toute la terre, le Fils de Dieu était avec eux ils aurait un comportement bien différent face à la mer en fureur.
  • Dans le calme de la foi, ils auraient pu chanter
  • « Maitre entend tu la tempête et ses terribles accents … Parle seigneur et l’arrête, sauve nous nous t’en prions »
  • Et du fond du cœur faire monter une prière qui ébranle les cieux et la terre.
  • Ils avaient plutôt céder à la panique qui les faisait trembler de peur et pousser des cris de bêtes traquées,

II – UN ORDRE FORMEL – UN OBSTACLE REÈL  MARC 6 : 45-48

Mr 6:45 ¶ Aussitôt après, il obligea ses disciples à monter dans la barque et à passer avant lui de l’autre côté, vers Bethsaïda, pendant que lui-même renverrait la foule.

 46 Quand il l’eut renvoyée, il s’en alla sur la montagne, pour prier.

 47 Le soir étant venu, la barque était au milieu de la mer, et Jésus était seul à terre.

 48 Il vit qu’ils avaient beaucoup de peine à ramer; car le vent leur était contraire. A la quatrième veille de la nuit environ, il alla vers eux, marchant sur la mer, et il voulait les dépasser.

  • Les disciples étaient dans la barque sur la mer.
  • Jésus était sur la terre, occupé à renvoyer la foule, puis il était sur une montagne en prière.
  • Sur la mer il faisait noir, et un vent mauvais soufflait.
  •  Les disciples avaient des difficultés à ramer et ont perdu le contrôle de la barque. La peur s’installe.

« Jésus vit qu’ils avaient beaucoup de peine a ramer car le vent leur était contraire » Marc 6: 48

 Ps 46 : 1-6

1) Au chef des chantres. Des fils de Koré. Sur alamoth. Cantique.

:2) Dieu est pour nous un refuge et un appui, Un secours qui ne manque jamais dans la détresse.

3) C’est pourquoi nous sommes sans crainte quand la terre est bouleversée, Et que les montagnes chancellent au coeur des mers,

4) Quand les flots de la mer mugissent, écument, Se soulèvent jusqu’à faire trembler les montagnes. -Pause.

5) Il est un fleuve dont les courants réjouissent la cité de Dieu, Le sanctuaire des demeures du Très-Haut.

6) Dieu est au milieu d’elle: elle n’est point ébranlée; Dieu la secourt dès l’aube du matin.

  • La puissance de Dieu accomplit dans nos faiblesses et sa force immense transcende nos limites. 
  • Si Dieu voit, si Dieu sait, il agira certainement.
  • Le Dieu qui voit vos luttes dans la sombre nuit ne restera pas insensibles, ni indifférent au danger qui vous menace.
  • La seule chose qui doit réellement vous préoccuper ce matin est celle ci. “ Avez-vous une relation personnelle avec Jésus ?
  • La qualité de votre relation avec Christ dépend de votre volonté d’obéir à ses ordres et lui faire confiance.
  • Quand tu seras en difficulté il interviendra promptement.
  • Quand tu seras attaqué, il te couvrira de son ombre et réduira à néant tes adversaires.
  • Le Dieu qui voit, qui écoute et qui sait aussi agira.
  • Sa main n’est pas trop courte pour sauver, ses oreilles top dures pour entendre, ni ses yeux trop appesantis pour voir.
  • Il connait le passé, le présent, le futur ;
  • Il tient l’univers dans le creux de sa main ; Il est partout à la fois et rien ne peut à lui s’y opposer.

Exode 3 : 7-9

Ex 3:7 ¶ L’Éternel dit: J’ai vu la souffrance de mon peuple qui est en Égypte, et j’ai entendu les cris que lui font pousser ses oppresseurs, car je connais ses douleurs.

 8 Je suis descendu pour le délivrer de la main des Égyptiens, et pour le faire monter de ce pays dans un bon et vaste pays, dans un pays où coulent le lait et le miel, dans les lieux qu’habitent les Cananéens, les Héthiens, les Amoréens, les Phéréziens, les Héviens et les Jébusiens.

 9 Voici, les cris d’Israël sont venus jusqu’à moi, et j’ai vu l’oppression que leur font souffrir les Égyptiens.

III – DANS LA DETRESSE DES SIENS JESUS INTERVIENT TOUJOURS

Marc 6: 48 b “ Vers la quatrième veille de la nuit environ il alla vers eux, marchant sur la mer et il voulait les dépasser.” 

  • De la tombée de la nuit à la quatrième heure nous ne savons pas combien cela avait duré ce vent contraire.
  • Les disciples ont du sans doute lutter longtemps et sans résultat contre la mer.
  • Ils étaient sans doute en passe de céder, se demandant s’ils allaient s’en sortir.
  • Je ne sais combien le problème que tu traverses a duré,
  • Je ne sais pas combien tu as du lutter contre ce fléau qui vous accable, ce danger qui vous menace.
  • Vous aviez peut-être déjà lutté jusqu’à la quatrième heure et ta situation reste la même.
  • Dieu Lui-même marchera pour vous sur cette mer agitée.
  • Même si Jésus est au ciel et toi sur la terre, il est celui à qui obéissent le vent et la mer.

IV –  LE PROBLEME DE L’HOMME EST UN PRPBLEME DE FOI

Mac 6 : 49-50 a “ Quand ils le virent ils crurent que c’était un fantôme et ils poussèrent des cris; car ils le voyaient tous et ils étaient troublés “

  • La peur est un sentiment qui déstabilise. La peur fait perdre la tête,
  • La peur trouble notre vision physique et spirituelle.  
  • L’œil de la peur voit un fantôme là où il y a un sauveur.
  • La peur fait pousser des cris mais la foi calme et rassure. 

“ Rassurez vous c’est moi “ Lè lamè grondé, gran van soufflé, Papa pran kontrol souplé,  Map ret trankil konnin ou an chaj.

Ps 103 :19 “ l’Eternel a établit son trône dans les cieux et son règne domine six toutes choses “

V – DIEU N’EST JAMAIS PRIS AU DEPOURVU, NI DEPASSER PAR LES EVENEMENTS. / GOD IS ALWAYS IN CONTROL.

  • Marc 6 : 50b “ Aussitôt Jésus leur parla, et leur dit, rassurez vous, C’est moi, n’ayez pas peur. 
  • Trois choses faisaient peur aux disciples, la nuit, le vent, la mer agitée.
  • Jésus ramena le calme par trois paroles:
  1. Rassurez vous  ( plan tet ou ).

     2- C’est moi (cela veut dire quelque soit les tournures que prennent les événements. Je suis avec vous)

    3 – N’ayez pas peur. Ce que vous redoutez n’arrivera pas.

  • j’ai le contrôle des événements.
  • Celui qui croit en Dieu ne s’attend jamais au pire.
  • Dieu a toujours le moyen pour renverser les choses en notre faveur.

2 Rois 6 : 15-18

2Ki 6:15 Le serviteur de l’homme de Dieu se leva de bon matin et sortit; et voici, une troupe entourait la ville, avec des chevaux et des chars. Et le serviteur dit à l’homme de Dieu: Ah! mon seigneur, comment ferons-nous?

 16 Il répondit: Ne crains point, car ceux qui sont avec nous sont en plus grand nombre que ceux qui sont avec eux.

 17 Élisée pria, et dit: Éternel, ouvre ses yeux, pour qu’il voie. Et l’Éternel ouvrit les yeux du serviteur, qui vit la montagne pleine de chevaux et de chars de feu autour d’Élisée.

 18 Les Syriens descendirent vers Élisée. Il adressa alors cette prière à l’Éternel: Daigne frapper d’aveuglement cette nation! Et l’Éternel les frappa d’aveuglement, selon la parole d’Élisée.

  • Jésus veut que ses disciples ignorent la peur.
  • Pourquoi avoir peur quand nous avons avec nous la plus haute autorité de l’univers.
  • “ Je suis avec vous tous les jours jusqu’a la fin du monde”  Matt 28 : 20 b
  • Jésus veut que ses disciples soient des hommes accomplis, des hommes bien rodés à l’art de la guerre spirituelle, des hommes que rien n’étonne, rien n’ébranle, ni ne dérange.
  • Les disciples de Jésus ne doivent pas être des poltrons, ni des têtes chaudes.
  • Les poltrons, ni les têtes chaudes ne peuvent être des leaders. 
  • Les poltrons abandonneront la bergerie, les têtes chaudes la mèneront au suicide.
  • les vrais serviteurs de Dieu sont des hommes de foi et de patience.

VI – LA PRESENCE DE JESUS CHANGE TOUT

Marc 6 : 51a “ Il monta dans la barque et le vent cessa “

  • Le vrai problème ce n’était pas la nuit, ce n’était pas la mer, mais c’était le vent.
  • Que Dieu vous aide ce matin à identifier ton problème.
  • C’est Jésus qui avait donné aux disciples l’ordre de passer à l’autre bord, et de le précéder à Bethsaïda.
  • Si Dieu vous envoie, si Dieu vous a dit d’aller, Il se chargera de votre arrivée.
  • Souvent nous partons sans être envoyé. Quand les choses tournent à l’aigre, à qui allez vous crier ?
  • Il faut toujours se poser la question : « Suis je dans la volonté de Dieu? »
  • Si Dieu vous a envoyé, rien ne vous empêchera d’atteindre votre destination. 
  • Bethsaïda était la destination, le vent était contraire, la mer en fureur mais l’ordre du Seigneur était claire.
  • Il s’assurera que sa volonté soit faite.

“ Il monta vers eux dans la barque et le vent cessa. Ils furent en eux mêmes tout stupéfaits et remplis d’étonnement.”

  • Et pourquoi étaient-ils stupéfaits ( étonnés au point de ne pouvoir agir ou réagir) et remplis d’étonnement ?
  • Ils n’avaient pas compris le miracle des pains, parce que leur cœur était endurci, incapable d’en saisir le sens.
  • Their mind could not grasp it.
  • il était encore lent à comprendre.
  • Les disciples de Christ étaient des gens simples comme vous et moi, mais avec le temps ils sont devenus des gens extraordinaires.
  • Il y a des choses que Dieu a fait pour vous qu’il ne faut pas oublier.
  • Après l’Egypte, il y a la mer rouge ; après la mer rouge, il y a le désert ; après le désert il y a le Jourdain ; après le Jourdain, il y a Jéricho. Et ainsi de suite.
  • Notre marche avec Dieu est continuelle et progressive.
  • There are mountains beyond mountains, valleys after valleys.
  • We are not in heaven yet, We are just on our way.

CONCLUSION –

  • Dieu veut que nous apprenions de lui.
  • Dieu veut que vous ayez et gardiez la foi.
  • Quelque soient les circonstances, sachez que Dieu voit, il connait et qu’a lui tout est possible.
  • Les circonstances adverses de la vie ne sont pas la pour nous détruire mais pour nous instruire.
  • Si le vent est fort parfois et la mer agitée, il ya quelqu’un qui peut marcher pour nous sur la mer agitée.
  • Dis-toi bien que la mer ne sera pas ton tombeau.
  • Votre esquif ne s’enfoncera dans les eaux. Jésus est là !
  • Le monde est un endroit dangereux et ténébreux.
  •  We are on our way to heaven.
  • The devil and his allies may oppose us at every step of the way, by the grace of God we shall overcome.
  • Yes we can!
  • Yes we will!
  • Thank God Almighty!
  • Amen !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s