PERE PARDONNE LEUR CAR ILS NE SAVENT PAS CE QU’ILS FONT

CHRIST THE ROCK CONGREGATION

SUNDAY DECEMBER 4TH 2022

Sermon by Pastor Marc Simeon

PÈRE PARDONNE LEUR CAR ILS NE SAVENT PAS CE QUILS FONT

Lu 23:34  Jésus dit: Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu’ils font. Ils se partagèrent ses vêtements, en tirant au sort.

Mt 5:44 Mais moi, je vous dis: Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent,

Acts 7:59-60 Et ils lapidaient Étienne, qui priait et disait: Seigneur Jésus, reçois mon esprit!

 60 Puis, s’étant mis à genoux, il s’écria d’une voix forte: Seigneur, ne leur impute pas ce péché! Et, après ces paroles, il s’endormit.

Acts 3:17-18 Et maintenant, frères, je sais que vous avez agi par ignorance, ainsi que vos chefs.

 18 Mais Dieu a accompli de la sorte ce qu’il avait annoncé d’avance par la bouche de tous ses prophètes, que son Christ devait souffrir.

John 16:1-3 Joh 16:1 ¶ Je vous ai dit ces choses, afin qu’elles ne soient pas pour vous une occasion de chute.

 2 Ils vous excluront des synagogues; et même l’heure vient où quiconque vous fera mourir croira rendre un culte à Dieu.

 3 Et ils agiront ainsi, parce qu’ils n’ont connu ni le Père ni moi.

PÈRE PARDONNE LEUR CAR ILS NE SAVENT PAS CE QUILS FONT

INTRODUCTION

  • J’éprouve une profonde admiration envers ceux qui travaillent les gens qui ont des maladies au niveau mental.
  • Récemment, j’ai eu à observer une de ces personnes qui devait prendre soin d’une femme adulte qui souffrait d’une de ces maladies.
  • C’était si irritant et même presqu’impossible pour moi de survivre la courte lurette de la séance.
  • Je devais m’abstenir pour ne pas confronter le patient en question.
  • Je me demande comment font les gens qui doivent passer de longues heures à prendre soin de ces personnes.
  • On doit à toute heure se rappeler que la personne est malade et qu’elle ne raisonne pas bien, et que ce n’est sa faute.
  • On ne doit jamais prendre à cœur les propos malséants que prononcent ces personnes parce qu’elles agissent sous l’influence d’une maladie.
  • Que Dieu bénit tous les infirmières et docteurs qui ont pour devoir de soigner ces genres de patients avec la plus haute dignité!
  • Ma Grande mère du coté paternel a vécu jusqu’à l’âge de 106 ans.
  • On l’avait fait venir habiter avec nous pendant ses derniers jours.
  • Elle se croyait être le propriétaire de notre maison.
  • Elle était très autoritaire.
  • En maintes reprises elle me rappelait quand elle avait planté les arbres qui étaient dans notre cour.
  • Je me rappelle une fois, alors que les gens préparaient de la nourriture  pour elle, il y avait des chiens qui d’après ma grande mère s’aventuraient trop près de la nourriture.
  • Elle demandait en maintes reprises de chasser les chiens.
  • Voyant que tout le monde faisait table rase à ses commandes,
  • Elle ajoute, « Sak fè nou pa vle chase chyen yo, se paske nou fè yon sèl avek yo. » LOL
  • Aussi irritante qu’était sa réplique, tout le monde se bornait de la rien dire.
  • Quoique jeune, je me rappelle du regard haineux qu’elle avait reçu pour son insulte.
  • On devait la pardonner parce qu’elle ne savait pas ce qu’elle faisait.
  • Il ya bien aussi des gens qui agissent en dehors de la logique et du bon sens et qui pourtant ne sont pas classifiés comme des malades.
  • Il y a bien de gens qui ne savent pas distinguer le bien du mal sans le savoir.
  • Il y a aussi des offenses qui sont innocentes, où l’offenseur est motivé de bonne foi mais commet une action offensive sans le savoir.
  • En Haïti, les enfants aimaient jouer avec les cailloux comme si c’était de la vraie monnaie.
  • Ma mère me raconte comment, étant encore très jeune, j’ai pris les figues d’une marchande et commencer à les manger.
  • J’ai laissé par suite les cailloux qui étaient dans ma poche comme payement pour les figues.
  • Personne n’avait fait appel à la police à mon issu parce que j’étais un enfant, trop jeune pour comprendre la différence entre vraie et fausse monnaie.
  • Dans mon fond intérieur, je me croyais avoir acquitté de ma dette en laissant les cailloux.
  • La charge revenait à ma mère de rembourser pour les figues avec la vraie monnaie.
  • C’est beaucoup plus facile à pardonner quand on essaye de comprendre le point de vue de l’offenseur.
  • C’est plus facile à pardonner quand l’offenseur est innocenté par la victime.
  • Père, pardonne leur, car ils ne savent pas ce qu’ils font.  

DIEU NE TIENT PAS COMPTE DES TEMPS D’IGNORANCE

  • Lors de son voyage missionnaire à Athènes, Paul trouva que les Athéniens étaient des gens religieux.
  • Ils vénéraient beaucoup de dieux.
  • Ils avaient même bâtir un autel dédié à un dieu inconnu.
  • Après de leur avoir acclamer pour leur zèle, Paul eut à leur dire’

Ac 17:30 Dieu, sans tenir compte des temps d’ignorance, annonce maintenant à tous les hommes, en tous lieux, qu’ils aient à se repentir,

  • Peuple de Dieu, la tâche est à nous de prêcher la bonne nouvelle du salut à tout être humain pour les faire sortir des ténèbres vers la merveilleuse lumière de Jésus Christ.

Jean 9:41 Jésus leur répondit: Si vous étiez aveugles, vous n’auriez pas de péché. Mais maintenant vous dites: Nous voyons. C’est pour cela que votre péché subsiste.

  • Les aveugles, c’est-à-dire les ignorants sont absous devant Dieu.
  • Mais ce qui connaissent la vérité sont à tort s’ils ne partage pas cette vérité avec les ignorants.

LE CAS DE SODOME

  • La bible nous dit que les gens de Sodome étaient des hommes pervers et de grands pécheurs.
  • Bien que Dieu était obligé de détruire Sodome et les villes voisines à cause de leur cruauté, Jésus eut à dire de bonnes choses de Sodome.

Mt 11:21 Malheur à toi, Chorazin! malheur à toi, Bethsaïda! car, si les miracles qui ont été faits au milieu de vous avaient été faits dans Tyr et dans Sidon, il y a longtemps qu’elles se seraient repenties, en prenant le sac et la cendre.

 22 C’est pourquoi je vous le dis: au jour du jugement, Tyr et Sidon seront traitées moins rigoureusement que vous.

 23 Et toi, Capernaüm, seras-tu élevée jusqu’au ciel? Non. Tu seras abaissée jusqu’au séjour des morts; car, si les miracles qui ont été faits au milieu de toi avaient été faits dans Sodome, elle subsisterait encore aujourd’hui.

 24 C’est pourquoi je vous le dis: au jour du jugement, le pays de Sodome sera traité moins rigoureusement que toi.

  • Si Sodome avait été évangélisé, la ville subsisterait encore.
  • Dieu était obligé à incendier ces villes à cause du taux de leur iniquité et par moyen de prévention pour empêcher l’épanouissement de leur conduite sur la terre prématurément.
  • Jésus reconnait en partit leur innocence.
  • Ils étaient saturés dans une culture d’impudicité.
  • Les enfants comme les adultes raisonnaient de la même manière.
  • Si Sodome avait vu les miracles de Jésus et avait entendu son message, elle se repentirait et subsisterait jusqu’à ce jour.
  • Le plus grand problème de l’humanité c’est leur ignorance du Dieu Créateur et de ses préceptes.

LE CAS DE NINIVE

  • Quand Dieu envoya Jonas a Ninive, il refusa catégoriquement de s’y rendre là-bas.
  • Jonah comprenait ce que serait l’implication de sa présence et de son message.
  • Il voulait que le peuple de Ninive soit gardé dans l’ignorance afin d’attirer sur  lui le jugement imminent de Dieu.
  • A l’aide d’un UBER maritime envoyé par Dieu, le prophète se trouvait sur les côtes de Ninive après trois jours de voyage.
  • Le message de Jonas était direct et menaçant.
  • Dans 40 jours Ninive sera détruit.
  • Sans aucun effort du prophète, le message de Jonas était pris à cœur par tout le peuple de Ninive.
  • Le message de Jonas produisit une repentance nationale et radicale.
  • Jonas ne s’en souciait nullement de la repentance de Ninive.
  • Ce qui le concernait c’était sa réputation de prophète en cas où la prophétie ne se matérialiserait pas.
  • Au bout de 40 jours, Quand Jonas vit que la ville Ninive était épargnée du jugement de Dieu, il fut furieux contre Dieu et demanda la mort.
  • Les paroles que Dieu prononça à Jonas  me captivent l’attention.

Jon 4:1-4 ¶ Cela déplut fort à Jonas, et il fut irrité.

 2 Il implora l’Éternel, et il dit: Ah! Éternel, n’est-ce pas ce que je disais quand j’étais encore dans mon pays? C’est ce que je voulais prévenir en fuyant à Tarsis. Car je savais que tu es un Dieu compatissant et miséricordieux, lent à la colère et riche en bonté, et qui te repens du mal.

 3 Maintenant, Éternel, prends-moi donc la vie, car la mort m’est préférable à la vie.

 4 L’Éternel répondit: Fais-tu bien de t’irriter?

Jon 4:9-11 Dieu dit à Jonas: Fais-tu bien de t’irriter à cause du ricin? Il répondit: Je fais bien de m’irriter jusqu’à la mort.

 10 Et l’Éternel dit: Tu as pitié du ricin qui ne t’a coûté aucune peine et que tu n’as pas fait croître, qui est né dans une nuit et qui a péri dans une nuit.

 11 Et moi, je n’aurais pas pitié de Ninive, la grande ville, dans laquelle se trouvent plus de cent vingt mille hommes qui ne savent pas distinguer leur droite de leur gauche, et des animaux en grand nombre!

  • Les habitants de Ninive n’avaient aucune notion de Dieu pour les aider à contrecarrer à leurs penchants vers l’iniquité.
  • Une fois averti du jugement imminent de Dieu, les Ninivites comme un seul homme se  repentaient et changeaient leur trajectoire vers le bien.

1Jo 1:9 Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité.

POURQUOI DIEU TARDE-T-IL A JUGER LE MONDE ?

2Pe 3:9 ¶ Le Seigneur ne tarde pas dans l’accomplissement de la promesse, comme quelques-uns le croient; mais il use de patience envers vous, ne voulant pas qu’aucun périsse, mais voulant que tous arrivent à la repentance.

  • Beaucoup se demandent pourquoi s’abstient encore de juger le monde.
  • La réponse, c’est que l’évangélisation mondiale n’est pas encore a son comble.
  • Il faut que la Bonne Nouvelle soit prêchée à tout le monde entier.
  • L’enfer eternel n’est pas une mince affaire, il faut que les gens de ce monde soient  avertis du jugement à venir.
  • Nous autres chrétiens sommes fautifs pour la dégradation morale de notre génération.
  • Avec combien de personnes aviez-vous présentée Jésus au ours de la semaine écoulée, au cours du mois écoulé, ou au cours de l’année écoulée ?  

PARDONE-Z VOUS LES UNS LES AUTRES

Eph 4:32 Soyez bons les uns envers les autres, compatissants, vous pardonnant réciproquement, comme Dieu vous a pardonné en Christ.

  • Le pardon que nous avons reçu de Dieu doit être évident dans nos interactions avec nos semblables.
  • pardonner est obligatoire pour chaque Chrétien.
  • Le pardon de Dieu en notre envers est conditionnelle et proportionnelle a la même mesure que nous pardonnons nos offenseurs.
  • Pardonner c’est de se débarrasser de ses droits de venger.
  • Pardonner c’est d’ouvrir les portes de la prison de notre cœur pour libérer nos offenseurs.
  • Pardonner, c’est de se libérer soi-même des chaînes de la rancune, et de la haine.
  • Sans vouloir justifier votre offenseur, essayez de comprendre que nous sommes tous victimes et vilains à la fois dans ce monde.

CONCLUSION

  • PÈRE PARDONNE LEUR CAR ILS NE SAVENT PAS CE QUILS FONT
  • Ce message est une révélation de Dieu que j’ai reçu au cours de la semaine.
  • Nous avons répondu à la question pourquoi Dieu tarde à juger ce monde.
  • Les gens de ce monde ignorent encore Dieu parce que personne ne leur parle de Dieu.
  • La pratique du pardon est obligatoire à chaque vrai chrétien.
  • Pardonner est beaucoup plus facile lorsque nous nous mettons à la place de l’offenseur et essayer de voir son point de vue.
  • Rappelez-vous que nous sommes tous des victimes sur cette terre.
  • Rappelez-vous de la personne que vous étiez jadis avant votre rencontre avec le Seigneur et ce que Dieu a fait de vous maintenant.
  • Rappelez-vous que comme disciples de Jésus Christ nous devons suivre les traces de notre Maitre.
  • Au tranchant de la souffrance la plus inimaginable Jésus s’en souciait du bienêtre de ceux qui le maltraitaient.  
  • Si Jésus avait pu pardonner ceux qui le crucifiaient, demandons-lui la force de faire autant à ceux qui nous offensent.
  • PÈRE PARDONNE LEUR CAR ILS NE SAVENT PAS CE QUILS FONT

AMEN!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s